Coups de coeur littéraires

Un conte philosophique, d'après une histoire vraie

Tristan da Cunha, surnommé "L'île de la Désolation et qualifiée en anglais de "The remotest Island" est l'île la plus isolée du Monde.

Dans Les Bienheureux de la Désolation, paru en 1970, Hervé Bazin, raconte cette aventure peu commune, vécue par les habitants de Tristan.

Les 264 habitants de cette île britannique du milieu de l'Atlantique Sud furent rapatriés en Angleterre à la suite de l'éruption du volcan de l'île en 1961.
Restés à l'écart du reste du monde pendant plus d'un siècle, ils avaient été complètement coupés des progrès scientifiques et techniques.
Leur constitution insulaire ne comprenait qu'un seul article : "Nul ne s'élèvera ici au-dessus de quiconque".

Le roman relate le choc des cultures qui attendait les habitants de Tristan à leur arrivée en Angleterre. Mais, ne pouvant s'adapter à la société de consommation et regrettant leur mode de vie ancestral et communautaire malgré un important élan de solidarité du peuple britannique, ils regagnèrent Tristan da Cunha lès 1963, tout en profitant de manière responsable du progrès.
Le journaliste anglais, Ray W. Deacom, écrit en 1969 : « A l'heure où partout la jeunesse conteste notre société, le refus de la communauté de Tristan, retournée à son rocher dévasté (à quinze pour cent près, tout de même), est il significatif ? L'inadaptation, la nostalgie se mêlent en cette affaire aux exigences de la liberté, au goût d'une vie proche de la nature, au rejet de nos superflus. Le plus étonnant, c'est qu'après avoir pu crier non à notre société, les insulaires aient pu, sans se trahir, dire oui à la technique et se transformer en sages de la modernité !  »

Ceux  pour qui le retour à la nature et des relations équilibrées entre les hommes et le progrès, sont une quête essentielle apprécieront la lecture de cet ouvrage, au style littéraire riche et soigné propre à Hervé Bazin.

 

Parole de chanson

Le mot à connaître : Déréliction (nom féminin).
Le trio comique, Les Inconnus, maîtrise l'art du mot juste dans leur chanson "Et vice et versa", dont je vous invite à lire les paroles sur ma page
Facebook.

Entré dans la langue française au XVIe siècle, le mot signifie abattement, abandon. Il décrit un état de solitude morale.
Du latin derelictio, "abandon", cette solitude était alors plutôt spirituelle et philosophique.
Aujourd'hui, le mot peut servir à décrire ce sentiment qui nous saisit parfois, au milieu d'une conversation quand on tente une blague qui tombe totalement à plat ou quand on commet une bourde. C'est au moment où tous les regards se tournent vers nous que nous ressentons ce sentiment de déréliction, ce grand moment de solitude.
Le terme peut également décrire l'abandon et l'isolement des choses : la déréliction d'une île (voir ci-dessus), d'un paysage, du budget de l'Éducation etc.

Source : Valérie Mandera, L'art du mot juste.

 

L'héritage de Rabelais

François Rabelais (1494-1533) nous a laissé un héritage considérable d'expressions, de citations et de jeux de mots
En voici quelques-uns, ressortis de ses grandes oeuvres : Pantagruel, Gargantua, Tiers livre, Quart livre et Cinquième livre.
La substantifique moelle
"C'est pourquoi fault ouvrir le livre et soigneusement peser ce que y est déduict. [...] Puis, par curieuse leçon et méditation fréquente, rompre l'os, et sucer la substantifique moelle, [...]." écrivait Rabelais dans le prologue de Gargantua. De là, nous est restée l'expression "extraire la substantifique moelle".
La dive bouteille
Tirée du Cinquième Livre de Rabelais, l’expression comporte l’adjectif dive, diminutif de "divine". La Dive Bouteille, dont Panurge cherche l’Oracle, désigne tout simplement une bouteille de vin.
Pantagruélique
Cet héros de Rabelais,a donné cet adjectif à la profusion de nourriture et fortement arrosée.



 
Les moutons de Panurge
Inventée dans le Quart Livre, cette expression sert à désigner une personne qui suit le groupe, la masse, sans trop se poser de questions. Pantagruel et ses compagnons, dont Panurge, croisent un marchand de moutons qui se moque de la tenue de Panurge. Ce dernier, énervé, lui achète un mouton et le lance à l'eau. Tout le reste du troupeau suit le premier mouton, entraînant avec eux le marchand.
Une guerre picrocholine
Egalement basée sur le nom d’un personnage rabelaisien, Picrochole, toujours en colère et prêt à guerroyer, même pour quelques galettes de froment dans Gargantua. Par extension, elle qualifie un conflit aux péripéties souvent burlesques et dont le motif apparaît obscur ou insignifiant. En France, les médias ont coutume de qualifier les luttes entre membres d’un même parti politique de « picrocholines ».

 
La contrepèterie
Certaines lettres ont également permuté dans la formule « femme folle de la messe » pour donner « femme molle de la fesse ». Cette contrepèterie rabelaisienne tirée de Pantagruel laisse entendre que la gent féminine qui fréquente les églises serait peu passionnée par les choses de la chair. Autre exemple, toujours dans Pantagruel, « À Beaumont-le-Vicomte » est équivoque si l’on permute le « m » de « de Beaumont » et le « c » de « Vicomte » !